Monuments aux Morts, Premier Guerre Mondiale, Poilus, 1914-1918, WWI, Guerre, 1914, 1918, Queutchny, Témoignages, Témoignage, Front, Madelon
26 avril 2014

Pour écouter "La Madelon"

Pour connaître l'air et savoir chanter "La Madelon"... voici un lien utile...

 

http://www.youtube.com/watch?v=Pq8Kc93p2Pc

Posté par queutchny à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 décembre 2006

La Madelon

LA MADELON

Historique   

"La Madelon" est une chanson écrites par Louis Bousquet et mise en musique par Camille Robert durant les premiers mois de 1914. Mais elle n'eut pas le succès escompté jusqu'à...

...jusqu'à ce que la guerre éclate : en août 1914, des artilleurs du 17ème d'artillerie situés à Fontenay-sous-Bois chantaient régulièrement La Madelon...
... les bataillons à proximité s'approprièrent les textes et ainsi la chanson s'est propagée dans toute l'armée française. C'est ce bouche à oreille qui fit de La Madelon un véritable succès populaire.

Madelon_1 Madelon_2

La Madelon connut un tel succès auprès des poilus qu'elle est aujourd'hui devenue le symbole musical de 1914-1918.

La Chanson   

Couplet n°1   
Pour le repos, le plaisir du militaire,
Il est là-bas à deux pas de la forêt,
Une maison, aux murs tout couverts de lierre,
"Aux tourlourous", c'est le nom du cabaret.
La servante est jeune et jolie,
Légère comme un papillon.
Comme son vin, son oeil pétille,
Nous l'appelons la Madelon.
Nous en rêvons la nuit, nous y pensons le jour,
Ce n'est que Madelon, mais pour nous c'est l'amour.   

Refrain   
Quand Madelon vient nous servir à boire,
Sous la tonnelle, on frôle son jupon.
Et chacun lui raconte une histoire,
Une histoire à sa façon.
La Madelon pour nous n'est pas sévère
Quand on lui prend la taille ou le menton,
Elle rit c'est tout l 'mal qu 'elle sait faire.
Madelon, Madelon, Madelon !   

Couplet n°2   
Nous avons tous au pays une payse
Qui nous attend et que l'on épousera.
Mais elle est loin, bien trop loin pour qu'on lui dise,
Ce qu'on fera quand la classe rentrera.
En comptant les jours, on soupire,
Et quand le temps nous semble long,
Tout ce qu'on ne peut pas lui dire,
On va le dire à Madelon.
On l'embrass' dans les coins.
Elle dit: "Veux-tu finir..."
On s'figure que c'est l'autre, çà nous fait bien plaisir.   

Couplet n°3   
Un caporal au képi de fantaisie
S'en fut trouver Madelon un bon matin.
Et fou d'amour, lui dit qu'elle était jolie,
Et qu'il venait pour lui demander sa main.
La Madelon, pas bête en somme,
Lui répondit en souriant :
"Pourquoi épouserais-je un seul homme
Quand j'aime tout un régiment ?"
Tes amis vont venir, tu n'auras pas ma main,
J'en ai bien trop besoin pour leur servir du vin.   

Posté par queutchny à 14:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]