11 novembre 2017

1914-1918 : Les Monuments aux Morts

Queutchny s'intéresse à toutes les stèles qui ont été érigées après la boucherie de 1914-1918...

 

Il y a déjà, à la date du 11 novembre 2017, 5 564 photos de monuments différents sur le blog (sans compter celles que j'ai encore en stock, ni celles de l'étranger...). Merci à ceux qui m'aideront à augmenter ce nombre en me transmettant la photo du Monument aux Morts de leur ville : contact . Et pour me faire gagner du temps, merci de consulter l'article contribution.

TetiereB1
Un grand merci aux quelques 112 contributeurs à ce jour, et notamment
Catherine G.,
Tom B., Yves D., Christian T., Jean-Claude C., Pierre M., Linda H.J., Nicole C., Christophe L., Michel F., Alain B. et Pierre R., Christian D., Jean-François P., Jean-Jacques G. m
ais aussi Stéphane P. qui m'aident beaucoup avec leurs envois réguliers.

VoieSacreePoiluColore

Par ailleurs, Queutchny lit beaucoup de "témoignages du front". Sur huit millions de Français mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions ne sont jamais revenus des tranchées, plus de quatre millions sont revenus avec de graves blessures... Beaucoup ont écrit au fil des jours leur vie dans cet enfer d'obus et des baïonnettes, autant de mots pour nous dire : "plus jamais ça." ... aussi n'oubliez pas de lire la section "Ouvrages sur la Grande Guerre" pour en savoir plus sur cette époque. A la date du 10 novembre 2016, il y a 89 ouvrages différents référencés sur le blog.

 

 

75008 - Paris - Arc de Triomphe

 

 

 

 


Au revoir là-haut

Au revoir là-haut, par Pierre Lemaitre
Editions Albin Miche, 2013

 

"Au revoir là-haut ma chère épouse", écrit le soldat Jean Blanchard dans sa dernière lettre, adressée à sa femme. Il est fusillé juste après. Nous sommes en 1914. Ce sont ces mots qui ont inspiré Pierre Lemaitre, l'auteur du roman. Roman par la suite adapté en bande dessinée par Christan De Metter. Roman ensuite adapté au cinéma par Albert Dupontel.

Le livre est haletant. La bande dessinée transporte. Le film est coloré. Le roman facile à lire, à la fin de chaque page on ne peut que avoir l'envie de la tourner pour découvrir la suite. Dans la BD, on prend plaisir à s'arrêter sur chaque case pour chercher un détail ici ou là, a re-découvrir ce que l'on a pu lire dans le roman. Avec le film, on change d'échelle : le livre s'anime, les sensations apparaissent, les visages s'éclairent, les expressions vivent. 

Mon conseil : lire d'abord le roman, tourner les pages de la BD et enfin regarder le film. L'expérience est impressionnante. Un roman, 2 adaptations effectuées avec l'auteur du roman, grandiose.

 

AuRevoirLaHaut-couvLivre2013 AuRevoirLaHaut-BDcouv AuRevoirLaHaut-affiche2017

 

 

 

 

Statistiques 2017

Merci ! Merci ! Merci ! Vous êtes toujours nombreux à venir découvrir mon blog.

 

Stats2017