Je reçois de nombreuses questions sur le symbolisme de certaines décorations qui figurent sur les Monuments aux Morts. 

Voici mon interprétation des principaux éléments que l'on trouve sur les Monuments (sachant qu'il existe fort probablement des études très sérieuses et précises en la matière) :

Le coq.
Il s'agit du "coq gaulois"... En latin, un coq se dit "gallus"... ce qui se rapproche du mot ""Gaulle", le territoire de la France qui existe depuis l'antiquité. C'est un symbole très patriotique.

La croix de guerre.
Décoration officielle de l'Etat français remise à compter d'avril 1915 aux soldats ayant fait preuve d'une certaine forme d'héroïsme durant le conflit, l'intégrer au monument était un moyen de reconnaître le rôle de mort pour la France.
Dans un pays récemment laïc (la séparation de l'Eglise et de l'Etat entre en vigueur en 1905) cette croix permettait également de manière indirecte d'avoir une élément "catholique" sur le monument. Parfois la croix de guerre est accolée à la légion d'honneur.

Le casque.
Cet élément est souvent synonyme à la fois de puissance belliqueuse et d'invulnérabilité... et avec son arrivée en 1915 dans les rangs français, combien sont ceux qui lui doivent la vie ?

Les palmes.
C'est un symbole du martyre... c'est aussi un symbole de la victoire depuis les jeux olympiques dans la Grèce antique.

Les lauriers.
Souvent positionnés en couronne, c'est un symbole de la victoire, qui vient probablement de l'antiquité (cf. les césars de Rome).

Le rameau.
Parfois en olivier, il symbolise la paix (cf. l'Arche de Noé), mais parfois aussi la fécondité.
Parfois en chêne, il représente la durée/longévité mais aussi la force et la puissance (cf. Zeus).

Le blé.
Souvent représenté en gerbe, il représente la jeunesse de France (les soldats) qui a été fauchée dès l'été 1914 au moment même des moissons.

Le poilu.
C'est un rappel guerrier pour indiquer que les noms qui figurent sur le monument sont tous des poilus, c'est-à-dire des soldats morts dans l'exercice de leur rôle de soldats. Et puis ce poilu c'est aussi le "soldat inconnu" car il ne représente personne en particulier mais tous en général.

Le petit jardin et la clôture.
De nombreux monuments ont une forme de délimitation qui a pour objectif de donner un caractère "sacré" -au sens républicain du terme- à la "terre de France", celle pour laquelle les soldats ont combattu.