26 juillet 2009

Le "der des ders" est décédé à 111 ans !

Il était le "der des ders", le dernier ayant combattu dans les tranchées, le dernier à pouvoir témoigner, près de 90 ans après le conflit !

Harry Patch, né le 17 juin 1898, est mort le 25 juillet 2009 : il avait fêté ses 111 ans... Il était le dernier "Tommy", c'est-à-dire un soldat britannique. Mobilisé en octobre 1916, il rejoint une équipe de mitrailleur et débarque en France en juin 1917. Il participe à la 3ème batailles d'Ypres, aussi nommée bataille de Passchendaele. Le 22 septembre 1917, il est gravement blessé par un éclat d’obus et effectue sa convalescence en Angleterre. Il ne retournera plus au front. Après l'armistice, il retourne à la vie civile pour reprendre l'activité de plombier qu'il avait avant d'être engagé sous les drapeaux, devenant alors un farouche militant anti-guerre.

Plusieurs émissions de télévision ont parlé de lui à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

You were the last to be able to talk about the trenches, thanks for all what you have done for us Harry!

Posté par queutchny à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juillet 2009

Mémoires d'un rat

Mémoire d'un rat
suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat de tranchées

Pierre Chaine
Editions Texto, collection Goût de l'histoire, Paris 2008

9782847345391

Cet ouvrage est une sorte d'OVNI ! Pierre Chaine est né en 1882 et décédé en 1963. Lorsque la guerre élate, il a 32 ans. Il intègre le 158ème régiment d'infanterie et se retrouve au front dans les tranchées. Puis il est promu lieutenant mitrailleur. Dès le début du conflit, il prend des notes.

La première particularité de ces notes tient du fait qu'elles furent d'abord publiées en tant que feuilleton dès 1916 puis en intégrales en 1917 !
La seconde particularité de ces notes est que la guerre est narrée par un rat ! La guerre vue par un rat... qui répond au nom de Ferdinand. Le rat qui pourtant était détesté dans le tranchée par les poilus devient ici sympathique. La guerre au travers de ces yeux parait encore plus stupide.
Les 240 pages sont rapides à lire. Le ton est plutôt ironique et cynique. Pour celui qui sait lire entre les lignes, l'horreur des combats est omniprésente.

Un petit regret : que cet ouvrage ne soit pas accompagné d'une étude historique et littéraire de l'oeuvre. En effet, cela permettrait de mieux comprendre cet étonnant témoignage "indirectement direct" d'un officier dans les tranchées qui a été publié en pleine guerre.

J'ai néanmoins trouvé sur internet, ces deux commentaires.

> mémoires d'un rat - Commentaires de www.histoire-politique.fr - format PDF

> mémoires d'un rat - Commentaire de www.philophi.com - format PDF

Posté par queutchny à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]