17 septembre 2007

L'obéissance

L'obéissance
François  Sureau
Edition Gallimard, Paris, 2006

Ecrivain né en 1957, François Sureau aborde le premier conflit mondial sous un angle original. Partant d'un fait réel, ce roman est constitué de nombreux courriers/témoignages successifs des différents acteurs mis en scène pas l'auteur. C'est l'histoire d'un soldat belge condamné par la justice civile de son pays à la peine de mort pour viol. Cependant, en Belgique, il n'y a plus de bourreau... aussi le gouvernement belge demande à la France d'envoyer son bourreau et sa guillotine. Une petite équipe se met en route, avec des soldats français comme escorte... le défi étant que le peine doit être exécutée en territoire occupé par les troupes allemandes. Ainsi, chaque courrier évoque le thème de l'obéissance face à une mission, un acte, une décision... Une ouvrage qui, mine de rien, permet de pousser la reflexion assez loin. En effet, qui est le plus stupide : celui qui donne un ordre sans aucun sans ou celui qui l'applique ?

Il y a également un passage, à la page 28 qui d'un certain côté s'applique relativement bien à toutes les guerres et fait plutôt froid dans le dos: "Nous devrons être sans faiblesse après la victoire, quand les soldats rentreront. Un ou deux criminels par section de quarante hommes, nous aurons quoi, trente mille, soixante mille criminels ? de quoi faire défiler un corps d'armées sous l'Arc de triomphe. Ceux qui seront partis criminels et que la mort n'aura pas pris, et ceux qui auront pris là-bas l'habitude de tuer."

L_obeissance___francois_sureau


155 pages
18,5 cm x 12 cm
ISBN : 978-2-07-078192-8

Posté par queutchny à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 septembre 2007

Le Coeur des Batailles

Le Coeur des Batailles  - tome n°1 : La Marne
Scénario de Jean David Morvan, Dessin d'Igor Korgey, Couleur de Walter
Editions Delcourt, septembre 2007

En 1940 à l'occasion d'une inteview, un ancien soldat du front devenu un philosophe de renom revient sur le journal intitulé Le Coeur des Batailles qu'il a publié dans les tranchées durant la première guerre mondiale, et surtout sur un soldat plutôt mystérieux du nom d'Amaréo Zamaï -le héros-, qui semble être très rapidement devenu une légende auprès des autres poilus.
Cette bande dessinée, prévue en trois tomes, a une approche très novatrice de 1914-1918. A travers un récit plein de mystère, un trait de crayon expressif jusque dans les détails et tout en étant très pédagogique, chaque case permet au lecteur de se plonger dans cette période de l'histoire du XXème siècle.

Le_Coeur_des_batailles
48 pages
32 cm x 23 cm
ISBN : 978-2-7560-0437-2

Posté par queutchny à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2007

6

6... le nombre de colonnes qui surplombe la tombe du maréchal Joffre.
Joffre_Tombeau
Joseph Joffre est né le 12 janvier 1852 à Rivesaltes (voir photos plus bas) dans les Pyrénées-Orientales. Il est décédé le 3 janvier 1931 à Paris. Pour résumé, il a été l'un des responsables de la Bataille de la Marne et de la stabilisation du front nord au début de la première guerre mondiale, mais aussi la stratégie, contreversée en raison des pertes humaines nombreuses pour un résultat faible, de l'offensive à outrance. En 1916, il est nommé maréchal de France.
Quelques années après la guerre, il fit construire entre 1922 et 1924 une maison -La châtaigneraie- sur les hauteurs du village de Louveciennes, à l'ouest de Paris, entre Versailles et Saint-Germain-en-Laye. Conformément à ses dernières volontés, il fut inhumé dans le jardin de sa propriété. Le tombeau fut édifié par son gendre qui était architecte -Jacques Laffillée.

Les grilles de la propriété son aujourd'hui ouvertes exceptionnellement en général deux fois par an, lors des journées du patrimoine (3ème week-end de septembre) et le jour de l'armistice (11 novembre).

Photos de la maison natale du maréchal Joffre

Maison_natale_Joffre___detail
Maison_natale_Joffre